Les jeunes entrepreneurs africains peuvent contribuer au redressement post-COVID-19

« Les jeunes entrepreneurs africains sont créatifs et intelligents, et je continue à être impressionné par leurs qualités », a déclaré M. Pau à Africa Renewal.

M. Pau est très impliqué dans le travail de la fondation en Afrique, notamment dans le programme de l’African Netpreneur Prize Initiative (ANPI), qui organise le concours « Africa’s Business Heroes » sous les auspices duquel les entrepreneurs en herbe ont l’opportunité de montrer leurs talents. 

La Zone de libre-échange continentale africaine serait une aubaine pour les entrepreneurs, a-t-il prédit, car « le libre-échange permettra de résoudre les problèmes liés aux paiements, à la logistique, aux voyages et aux blocages douaniers.Jason Pau

Suite au début de la pandémie, M. Pau a aidé à organiser les donations et la distribution de fournitures médicales de la Fondation Jack Ma aux pays africains.

Étant donné les défis anticipés de la reprise post-COVID, il a déclaré que le continent « a besoin de plus de jeunes chefs d’entreprise qui peuvent montrer différentes façons de réussir et différentes manières de diriger ».

L’Afrique doit « tirer parti de sa démographie pour la croissance économique ». Il va falloir apporter des changements à grande échelle dans des domaines comme l’éducation, la santé, la technologie et les infrastructures », a-t-il déclaré. 

Il a énuméré les conditions favorables à l’entreprenariat en Afrique, notamment l’éducation, les infrastructures et le cybergouvernement. 

L’Afrique doit former la prochaine génération à être créative, humaniste et consciente de sa culture. « Les mathématiques et apprendre à coder sont importants, mais je pense que nous devons apprendre aux enfants à devenir des êtres humains », a-t-il insisté.

Ajoutez à cela la nécessité d’un accès à l’internet et la disponibilité du service de logistique portuaire. « On n’insistera jamais assez sur ce point », a-t-il soutenu.

De plus, il a invité les pays à adopter l’économie numérique, notant que le e-gouvernement favorisera « la transparence et aidera le gouvernement à être efficace et à s’investir dans la société ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »